BabelScores
Afin de lire les conducteurs à l’intégralité,
abonnez-vous à la bibliothèque en ligne
DaUnaCrepa A4 z
DaUnaCrepa A4 z 12
DaUnaCrepa A4 z 13

Da una crepa

17,00 €
Printed format option

Chez BabelScores, quand vous achetez une partition, vous pouvez ensuite contacter directement le compositeur ici même !
Caractéristiques
Region
Europe
Date
2012
Estimated Duration
11 - 15min
In Stock
Notes sur cette pièce
Au commencement, il y a une rencontre. La ren- contre avec un verbe poe?tique, celui d’Elisa Biagini. C’est une poe?sie du quotidien. ou pluto?t une poe?sie qui creuse le quotidien, en de?voile le vide, le frag- ment, le fugace, l’insaisissable qui pourtant nous mode?le a? chaque instant. Fascine?e, Marta Gen- tilucci avance, pas a? pas. Elle de?couvre – au sens propre, elle o?te le voile de re?el qui couvre les vers, elle s’ouvre a? eux – et, comme cela arrive parfois, ce verbe trouve en elle une re?sonance inoui?e. Chaque mot lui fait prendre conscience d’un espace sonore ignore?, dans un coin de l’abyme, d’entre les fissures (da una crepa) ne?glige?e jusqu’alors. e?grene? tel un chapelet, chaque mot trouve sa place, cristallise en elle ce sentiment qu’elle ne parvenait pas a? for- muler, et qui trouve la? sa parfaite incarnation. Re?sonance : c’est le mot. Lecture, relecture on lit, on relit, on rerelit. on re?pe?te a? l’envi, a? haute voix, jusqu’a? ce que la voix, lasse, s’e?le?ve d’elle- me?me, chante les vers plus qu’elle ne les dit. La langue d’Elisa Biagini s’attache au corporel, au sensuel, a? un membre ou un autre qui devient sans pre?venir me?taphores et ouvre des espaces inat- tendus. Ce n’est pas un art de la virtuosite?, une habi- lete? a? jouer avec le langage, mais bien pluto?t une attention a? l’anodin, au de?tail, au prosai?que me?me. Litanies, chapelets de syllabes biento?t de?barrasse?s de sens, chant de?nude? de tout signifie? – celui-ci est abandonne?, suspendu comme le parfum d’une fleur qui embaume encore la pie?ce ou? elle tro?nait un instant auparavant. Le texte est e?coute?, ressenti, articule?, goulu?ment mastique?, et si l’enchai?nement des associations d’ide?es est impossible a? reconstituer consciem- ment, ce parcours sinueux dessine peu a? peu des lignes musicales impalpables. Simultane?ite? des pistes, jaillissement du son da una crepa : de la faille qui laisse s’e?pancher le discours musical. Voix L’acte d’e?criture n’est pas illustration, ne rele?ve pas me?me de l’expression. C’est la nature sonore du verbe qui de?clenche la composition. Marta Gen- tilucci est de ces compositeurs qui ont un besoin physique du son – soprano de formation, c’est le corps qui chante en elle, et sa musique nai?t de l’intime articulation du son, du corps, de cette voix inte?rieure, de la respiration du langage. Le son des mots s’apparente au timbre des instruments, que l’on me?le dans l’e?criture. «on peut se demander, e?crit-elle, si tout ce dis- cours sur le verbe – s’en approcher, s’en e?loigner – n’est pas simplement un besoin du compositeur de s’attacher a? un objet extramusical, parce que, justement, il n’a pas de mot a? sa disposition. Peut- e?tre – dans la mesure ou? le mot ve?hicule un son ou le son – la parole poe?tique est-elle le lieu ou? le verbe se lique?fie, se fond, dans le son. » E?lectronique L’e?lectronique est un microscope, pour mieux observer et manipuler le son, dans ses moindres de?tails. Une loupe a? oreille, qui permet de mettre les mains dans le cambouis du son, comme le boulanger met les mains dans le pe?trin. on enre- gistre des sons, on les analyse, on les de?forme, on les transforme. A? toutes les e?chelles. Et toujours cette fascination pour le son, moteur premier et principal du travail : ne pas asservir le son, rester a? son e?coute : le son sugge?re. on lui re?pond. Et vice- versa. Comme le verbe. Je?re?mie Szpirglas
 
Instrumentation
soprano solo
soprano
alto
tenor
Bass-Bariton(2)
clarinet
cello
percussion
live-electronics
Recording
Vocal Ensemble - Les Cris de Paris
Amandine Trenc - soprano solo Ade?le Carlier - soprano Marie-Paule Bonnemason - alto Stephan Olry - tenor Jean-Michel Durang - Baritone-Bass Paul-Alexandre Dubois - Baritone-Bass Ensemble Intercontemporain-
Alain Billard - clarinet E?ric-Maria Couturier - cello Gilles Durot - percussion
Score Details
Format - A3 / Tabloid
Pages - 53


Customers Who Viewed This Piece Also Viewed:
Aucune image