Georges Aperghis

Gilles Schuehmacher

Play all audio recordings
Né en 1977, il effectue des études de culture musicale et d’écriture au Conservatoire Régional et à l’université de Lyon (notamment avec Jérôme Dorival, Dominique Dubreuil, Daniel Gaudet, Georges Aloy et Denis Magnon). Après un séjour d’un an à Berlin, il entre au Conservatoire de Paris dans la classe d’histoire de Rémy Campos, puis dans celles d’analyse d’Alain Mabit, d’orchestration de Michèle Reverdy et de composition d’Emmanuel Nunes – ce dernier exerce une influence importante par son attention à l'écoute, au moment, à la vie des formes. Lors de séminaires de composition (Acanthes, Royaumont), Gilles Schuehmacher bénéficie de l’enseignement de divers compositeurs, notamment de Jonathan Harvey et de Klaus Huber, qui le marquent par leur engagement humain.
Il a écrit à ce jour une trentaine d'œuvres aux effectifs divers, privilégiant la musique de chambre et la musique vocale et s'intégrant ou non dans de plus vastes recueils. Il envisage volontiers sa musique comme relevant de l'abstraction lyrique, lui assignant la tâche d'exprimer le spirituel au moyen de la forme. Il place la conduite mélodique, le chant au cœur de son œuvre, comme exprimant la fluidité, l'élan organique de l'œuvre, comme chemin d'une écoute partagée - de soi, de l'autre.
Ses pièces ont été interprétées par des solistes tels que Eric-Maria Couturier, Pierre Strauch, Alain Billard, Teodoro Anzelotti ou Valérie Philippin, par l'Ensemble Multilatérale, l'Ensemble Cairn, l'Orchestre National de Lille ou encore le Quatuor Diotima et ont été dirigées notamment par Lionel Bringuier, Zsolt Nagy, Franck Ollu, Rachid Safir ou Kanako Abe.
Ses œuvres sont éditées principalement par BabelScores.