Eric Montalbetti

Play all audio recordings

Après avoir longtemps composé comme on écrit son journal intime, Eric Montalbetti se réjouit depuis 2015 d’entendre nombre de ses partitions prendre vie et toucher des auditeurs grâce à quelques merveilleux interprètes.

Au violon, Christian Tetzlaff crée en 2019 au festival Spannungen un Duo pour violon & piano avec le pianiste Alexander Vorontsov, et interprète la Sonate pour violon seul qui a été également jouée en France par David Grimal et Tedi Papavrami.

D’autres œuvres pour cordes ont été interprétées par les violoncellistes Marc Coppey, Alejandro Viana et Henri Demarquette (Un herbier pour la vie pour violoncelle seul, et Psalterium pour chœur et violoncelle solo), aussi bien que par le Quatuor Les Dissonances de David Grimal, Stefan Simonca-Oprita, David Gaillard et Xavier Phillips (Quatuor à cordes Harmonieuses Dissonances) ou encore les solistes de l’Ensemble intercontemporain Hae Sun Kang, Eric-Maria Couturier et Hidéki Nagano (Trio pour violon, violoncelle & piano).

Au piano, François-Frédéric Guy donne en 2018 au Muziekgebouw d’Amsterdam la première mondiale des Etudes après Kandinsky qu’il a enregistrées et rejouées en 2019 en Corée. La même œuvre est interprétée en Allemagne par Kiveli Doerken. 

Parmi les vents, Emmanuel Pahud donne en 2019 la création à Genève, Lugano et Paris (La Seine Musicale) du concerto Memento vivere. Emmanuel Pahud est aussi le dédicataire de la nouvelle pièce solo Memento Emmanuaile dont la création a eu lieu en 2020 au Wiener Konzerthaus. 

D’autres pièces ont déjà été jouées par les hautboïstes Jean-Louis Capezzali et Viola Wilmsen (Esprit tendre), le corniste David Guerrier (Prière de l’Ange gardien) ou les clarinettistes Nicolas Baldeyrou et Pierre Génisson (Formants pour clarinette, et Hommage à Matisse pour clarinette & voix de femme, créé par Pierre Génisson et Delphine Haidan à l’occasion du centenaire d’Henri Matisse dans le musée de sa ville natale au Cateau-Cambrésis aussi bien qu’à Nice). 

 

Avec orchestre ou ensemble instrumental, Vaste champ temporel à vivre joyeusement est d’abord dirigé en 2015 par Pascal Rophé avec l’Orchestre National des Pays de la Loire ainsi qu’au Japon par Yasuaki Itakura et le Tokyo Sinfonietta, puis à Toulouse en 2018 sous la direction de Pierre Bleuse, et au festival Enesco en 2019 par l’Orchestre Symphonique de Bucarest.

L’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo et son directeur musical Kazuki Yamada créent en 2018 la fantaisie symphonique Eclair physionomique inspirée par Paul Klee, reprise en décembre 2021 par l’Orchestre de la Tonhalle de Zurich et Pierre-André Valade. 

En 2019 l’Orchestre de la Suisse Romande et Jonathan Nott créent le concerto Memento vivere avec Emmanuel Pahud en soliste.

En 2020, le Lemanic Modern Ensemble et Pierre Bleuse commandent Fenêtres simultanées sur la ville, une sinfonietta composée en hommage à Sonia & Robert Delaunay, en co-commande avec le Tokyo Sinfonietta et Yasuaki Itakura qui donnent un concert-portrait réunissant trois œuvres différentes en juillet 2020 à Tokyo.

En 2021, l’Ouverture philharmonique est créée par Mikko Franck et l’Orchestre Philharmonique de Radio France à la Philharmonie de Paris, une co-commande du Gürzenich Orchester de Cologne et François-Xavier Roth.

 

Les projets suivants comprennent Cavernes & Soleils sur des poèmes d’Andrée Chedid pour la mezzo-soprano Marianne Crebassa, l’Ensemble intercontemporain et Matthias Pintscher (printemps 2022) puis quelques pièces pour le pianiste Bertrand Chamayou, une Rapsodie pour clarinette & cordes pour Pierre Génisson (2023) et Nachtgebet, une pièce concertante pour le violoncelliste Truls Mørk (2023/24).

 

Eric Montalbetti compose depuis l’âge de 11 ans, parallèlement à l’étude du piano et de l’orgue. Adolescent puis étudiant, il suit les cours de Pierre Boulez au Collège de France et à l’Ircam, et étudie la composition avec Alain Bancquart, George Benjamin, Michael Levinas, Magnus Lindberg, Philippe Manoury, Paul Méfano et Tristan Murail.

Directeur artistique de l’Orchestre Philharmonique de Radio France de 1996 à 2014, il ne cesse pas de composer mais ne rend publiques ses premières œuvres qu’en 2015.

L’essentiel de sa musique est publié aux éditions Durand. En accord avec Durand, d’autres pièces éditées par Allegretto sont disponibles sur BabelScores.

 

Au disque, après le premier album « Solos – a personal diary in music », Alpha Classics publie un deuxième album de « Musique de chambre – Harmonieuses Dissonances » réunissant les pièces composées pour Christian Tetzlaff & Alexander Vorontsov, Delphine Haidan & Pierre Génisson, les solistes de l’Ensemble intercontemporain et le Quatuor Les Dissonances.

De nombreuses radios publiques comme la BBC radio 3, France Musique, Deutschlandfunk, NRC aux Pays-Bas, la RTBF en Belgique, la Radio Suisse Romande, RTP au Portugal aussi bien que la NHK au Japon ont aussi diffusé différents concerts ou enregistrements.

Site web :

Featured Pieces

Tri par année. Les pièces les plus recentes apparaissent d'abord

Instrument Solo


Prière de l'ange gardien pour cor (2017)
Un herbier pour la vie pour violoncelle (2017)
Trois études pour les jeunes pianistes (2017)
3 Postludes pour piano (2017)
Ludes pour les jeunes pianistes (2017)
Cinq Formants pour clarinette seule (2017)
Esprit tendre pour hautbois (2017)
3 Postludes pour piano (2017)
Cinq Formants pour clarinette seule (2017)
Esprit tendre pour hautbois (2017)
Ludes pour les jeunes pianistes (2017)
Prière de l'ange gardien pour cor (2017)
Trois études pour les jeunes pianistes (2017)
Un herbier pour la vie pour violoncelle (2017)