BabelScores

Denis Schuler

A l’image de son parcours riche et atypique, Denis Schuler explore le « terrain » musical. Il puise un matériau dans des domaines aussi variés que la musique traditionnelle, l’improvisation ou la musique dite savante occidentale, confronte et réunit des influences multiples et rend possible l’émergence d’un discours personnel. À travers l'étude du rythme et de la matière sonore, son travail explore les conditions limites de l’écoute, particulièrement en direction du silence. La musique proposée par Denis Schuler appelle à une concentration particulière où l’oreille doit souvent se tendre, captant le souffle et les bruits. Elle incite à une écoute engagée. Ses compositions ont été commandées et créées par l’Orchestre de Chambre de Genève, les ensembles Vortex, Nederland Kamerkoor, Tetraflûtes, Le Concert Impromptu, quatuor Bela, Ilôrkestra et l’Ensemble Vide. Il a été soutenu par l’Association Suisse des Musiciens, la Fondation Henneberger-Mercier, la Fondation Nicati-de Luze, la Fondation Patiño, la Fondation Suisa pour la musique, le Fonds Culturel de l’Office Fédéral de la Culture, ainsi que de la Ville et de l’Etat de Genève. Il a également créé plusieurs musiques de spectacle pour le Schauspielhaus à Zurich, le Tojo à Berne, le Théâtre de Carouge, le Théâtre du Grütli à Genève et compose pour des documentaires télévisés (Le jeu de la mort, diffusé en mars 2010 sur France 2). En parallèle, il se consacre aux musiques actuelles en tant que batteur et percussionniste. Il participe à de nombreuses formations dont le groupe Fantazio Gang de Paris et The Dead Brothers (jusqu’en 2003), ainsi qu’aux musiques improvisées.
Né à Genève, Denis Schuler étudie la batterie en privé, puis la percussion classique à la Haute Ecole de Musique de Genève où il passe un diplôme d’enseignement. Il étudie ensuite la composition avec Nicolas Bolens, Eric Gaudibert et Michael Jarrell. En 2005, lauréat de la bourse de la Fondation Patiño, il séjourne six mois à la Cité des Arts de Paris et étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique dans la classe d’Emanuel Nunes. En 2006, il est diplômé avec mention, suite à la création de Paradeigma, concerto pour trois percussions et orchestre. En 2008 il est le premier suisse à obtenir le 1er prix du Concours International de Composition de Musiques Sacrées de Fribourg.
Denis Schuler a été membre résident à l’Institut Suisse de Rome pour l’année académique 2010-2011. Son projet incluait un travail de composition et l’organisation de concerts, en partenariat avec des compositeurs, ensembles et musiciens italiens et suisses, dont l’Ensemble Vocal de Poche et l’Ensemble Vide.
Il est aussi programmateur musical pour diverses structures comme la Fondation suisse – Pavillon Le Corbusier à Paris, le Festival Eternal Tour et l’Ensemble Vide. Ce travail l’engage dans une réflexion sur le contenu des concerts, les lieux de diffusion et la réception du public. Il s’investit dans des programmes qui favorisent des lieux inusuels pour la musique contemporaine et propose des dispositions scéniques originales. Ces espaces de réception sonore ainsi créés permettent aux musiciens d’envisager un nouveau rapport avec les auditeurs et à ces derniers d’envisager l’écoute différemment.
for ensemble
Denis Schuler
Echo Park
Instrumentation
for piano solo
Denis Schuler
L'autre rivage
Instrumentation